2. Les éléments de qualité

2.3 Les micropolluants

2.3.1. Les micropolluants dans l'eau

Plus de mille substances sont recherchées par prélèvement sur les plans d'eau faisant l'objet d'un suivi des micropolluants. Ces substances sont analysées à chacune des quatre campagnes annuelles sur un échantillon intégré de la zone euphotique, sur un échantillon de fond (hors plan d'eau de très faible profondeur) et éventuellement sur un ou plusieurs échantillons intermédaires (pour les plans d'eau de grande profondeur : > 100 mètres). Le tableau ci-dessous résume les plans d'eau ayant fait l'objet d'un suivi de ce type en 2016.

Plan d'eau (département) Intégré Intermédiaire Fond
Abbaye (39) X X
Allement (01) X X
Annecy (74) X X
Bourget (73) X X 80m X
Chaillexon (25) X X
Chalain (39) X X
Charmines-Moux (01) X X
Châtelot (25) X X
Chevril (73) X X de 75 à 90m X
Cize-Bolozon (01) X X
Coiselet (39) X X
Eaux bleues (69) X X
Entressen (13) X X
Léman (74) X X 100 et 200m X
Montaubry (71) X X
Nantua (01) X X
Pierre-Châtel (38) X X
Puyvalador (66) X X
Salagou (34) X X
Val (39) X X

Des micropolluants métalliques très représentés.

Les grands types de substances quantifiées

Le graphique ci-dessous illustre le nombre de quantifications des principales familles de micropolluants :

Nombre de substances recherchées par échantillon et par famille de micropolluants : Micropolluants minéraux (25), Stimulants (3), HAP (19), Substances pharmaceutiques (85), Pesticides (608), Phtalates (1), Autres (270) en 2016.
Seules les valeurs qualifiées de correctes ont été prises en compte dans le traitement.

Les éléments traces métalliques constituent la principale famille de micropolluants retrouvée dans les eaux de plans d'eau (près de 1300 quantifications tous plans d'eau confondus). Viennent ensuite quatre groupes de substances qui présentent le même ordre de nombre de quantifications (de 130 à 180) : les substances pharmaceutiques (181 quantifications), les produits phytosanitaires (159 quantifications), les HAP (148 quantifications) et des substances qualifiées de "stimulants" (nicotine, cotinine et caféine - 126 quantifications). Les phtalates (représentés ici par le seul DEHP) arrivent en sixième position avec 63 quantifications.

Les éléments traces métalliques (ETM) sont naturellement présents dans les eaux de surface (la composition en ETM dépendant de la géochimie des terrains traversés), mais les activités anthropiques contribuent à augmenter les concentrations observées et le nombre de composés retrouvés. Graphiquement, le plus grand nombre de quantification concerne le lac Léman mais celui-ci a fait l'objet de deux prélèvements supplémentaires à chaque campagne du fait de sa grande profondeur (prélèvements intermédiaires à 100 et 200 mètres de profondeur), ce qui augmente mathématiquement le nombre de quantification. Si l'on compare les plans d'eau ayant donné lieu au même nombre de prélèvements, l'étang de Montaubry se distingue avec plus de 100 quantifications. Sur ce plan d'eau, 13 éléments traces métalliques sont ainsi systématiquement retrouvés sur les échantillons intégrés et de fond. Dans ce milieu riche en matière organique et soumis à des désoxygénations marquées de la colonne d'eau, les conditions réductrices engendrent la quantification en concentrations parfois assez importantes de divers composés métalliques (fer, manganèse, arsenic).

Le graphique ci-dessous illustre le nombre de quantifications des principales familles de micropolluants, hors métaux, afin de mieux discerner les quantifications des autres groupes de substances.

Substances pharmaceutiques et stimulants : de nouvelles catégories de substances recherchées et une contamination quasi généralisée en 2016.

Les substances pharmaceutiques sont retrouvées sur un peu plus de la moitié des plans d'eau étudiés (12/20). Cependant, les quantifiations observées se concentrent essentiellement sur 5 plans d'eau qui totalisent 90% des quantifications. Les deux plans d'eau en continuité sur le Doubs sont concernés : Chaillexon et Châtelot (Chaillexon étant le lac le plus contaminé en résidus pharmaceutiques avec 48 quantifications), ainsi que la retenue de Charmines-Moux sur l'Oignin et le lac Léman, totalisant tous les deux 36 quantifications, et l'étang d'Entressen (23 quantifications).

Les substances pharmaceutiques proviennent essentiellement des rejets de station d'épuration qui traitent souvent de manière partielle ce type de composés. L'usage vétérinnaire doit aussi être considéré (élevage, animaux domestique) parmi les principales voies d'apport aux milieux aquatiques.

Tous plans d'eau confondus, les quantifications observées concernent surtout 3 composés : un anti-hypertenseur (34/181 - irbésartan), un anti-épileptique (34/181 - carbamazépine) et un antalgique (33/181 - tramadol). Ces trois substances représentent presque 60% des quantifications.
La mepivacaïne et la prilocaïne, deux anesthésiques, se distinguent également par un nombre de quantification non négligeable (respectivement 12 et 7 quantifications) et par le fait que ces quantifications ne concernent qu'un seul plan d'eau : le lac Léman. La présence de résidus pharmaceutiques dans le Léman est également à rechercher dans les rejets de l’industrie pharmaceutique, plusieurs sites de production pharmaceutique étant implantés le long du Rhône, dans le Valais, en amont du lac Léman. Ainsi, ces deux substances sont produites industriellement sur le bassin versant valaisan du Rhône (de même que la carbamazepine : anti-épileptique, qui entre dans la composition de nombreux médicaments).

En termes de somme cumulée de substances pharmaceutiques quantifiées sur l'année, les concentrations observées restent < 0,1µg/l pour 70% des plans d'eau où ce type de substances a été recherché. Le lac de Chaillexon présente la plus forte concentration cumulée (proche de 0,75 µg/l sur l'année) et 3 échantillons analysés sur l'année dépassent le seuil de 0,1 µg/l en somme de substances pharmaceutiques quantifiées. Le lac Léman arrive en deuxième position en termes de somme cumulée de substances pharmaceutiques quantifiées, mais ce résultat n'est pas directement comparable aux autres plans d'eau (16 prélèvements au total sur l'année au lieu de 8 prélèvements pour la majorité des autres plans d'eau). Trois échantillons du lac Léman présentent cependant une somme cumulée en substances pharmaceutiques comprise entre 0,06 et 0,07 µg/l, ce qui atteste tout de même de la présence de ce type de substances dans le milieu en quantité non négligeable.

  • Liste des substances pharmaceutiques quantifiées par plan d'eau sur l'année 2016
Out[2]:
Nbr de quantifications
Nom Substance (USAGE)
Allement Diclofenac (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1
Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 3
Chaillexon 1-Hydroxy Ibuprofen (METABOLITES PHARMACEUTIQUES) 2
Acebutolol (BETA-BLOQUANTS) 4
Carbamazepine (ANTI-EPILEPTIQUES) 7
Clarithromycine (ANTIBIOTIQUES) 1
Diclofenac (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1
Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 8
O-Demethyltramadol (METABOLITES PHARMACEUTIQUES) 6
Oxazepam (ANTI-DEPRESSEURS ET ANXIOLYTIQUES) 3
Sotalol (BETA-BLOQUANTS) 8
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 8
Charmine-Moux Acebutolol (BETA-BLOQUANTS) 1
Carbamazepine (ANTI-EPILEPTIQUES) 4
Diclofenac (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1
Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 8
O-Demethyltramadol (METABOLITES PHARMACEUTIQUES) 5
Oxazepam (ANTI-DEPRESSEURS ET ANXIOLYTIQUES) 4
Sotalol (BETA-BLOQUANTS) 5
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 8
Chatelot Acebutolol (BETA-BLOQUANTS) 2
Carbamazepine (ANTI-EPILEPTIQUES) 1
Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 4
O-Demethyltramadol (METABOLITES PHARMACEUTIQUES) 2
Sotalol (BETA-BLOQUANTS) 3
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 6
Chevril Ketoprofene (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1
Cize-Bolozon Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 3
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 1
Coiselet Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 4
Entressen Carbamazepine (ANTI-EPILEPTIQUES) 8
Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 2
Sotalol (BETA-BLOQUANTS) 2
Sulfamethoxazole (ANTIBIOTIQUES) 3
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 8
Léman Bupivacaine (ANESTHESIQUES) 1
Carbamazepine (ANTI-EPILEPTIQUES) 14
Mepivacaine (ANESTHESIQUES) 12
Phénazone (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 2
Prilocaine (ANESTHESIQUES) 7
Montaubry Metoprolol (BETA-BLOQUANTS) 1
Pierre-Châtel Ibuprofene (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1
Metoprolol (BETA-BLOQUANTS) 1
Puyvalador Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 2
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 2
  • Liste des substances pharmaceutiques les plus quantifiées tous plans d'eau confondus sur l'année 2016
Out[3]:
Nombre de quantifications Nombre de plans d'eau concernés
Substance (USAGE)
Irbesartan (ANTI-HYPERTENSEURS) 34 8
Carbamazepine (ANTI-EPILEPTIQUES) 34 5
Tramadol (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 33 6
Sotalol (BETA-BLOQUANTS) 18 4
O-Demethyltramadol (METABOLITES PHARMACEUTIQUES) 13 3
Mepivacaine (ANESTHESIQUES) 12 1
Acebutolol (BETA-BLOQUANTS) 7 3
Oxazepam (ANTI-DEPRESSEURS ET ANXIOLYTIQUES) 7 2
Prilocaine (ANESTHESIQUES) 7 1
Diclofenac (ANTI-INFLAMMATOIRES) 3 3
Sulfamethoxazole (ANTIBIOTIQUES) 3 1
Metoprolol (BETA-BLOQUANTS) 2 2
Phénazone (ANALGESIQUES ET ANTALGIQUES) 2 1
1-Hydroxy Ibuprofen (METABOLITES PHARMACEUTIQUES) 2 1
Ibuprofene (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1 1
Ketoprofene (ANTI-INFLAMMATOIRES) 1 1
Clarithromycine (ANTIBIOTIQUES) 1 1
Bupivacaine (ANESTHESIQUES) 1 1
  • Somme cumulée des substances pharmaceutiques quantifiées par plan d'eau sur l'année 2016
    Seuls les plans d'eau présentant une somme > 0,1 µg/l sont affichés
Out[4]:
Somme cumulée (µg/l)
Nom Substances quantifiées
Chaillexon PHARMACEUTIQUES 0.741
Léman PHARMACEUTIQUES 0.598
Charmine-Moux PHARMACEUTIQUES 0.583
Entressen PHARMACEUTIQUES 0.335
Pierre-Châtel PHARMACEUTIQUES 0.226
Chatelot PHARMACEUTIQUES 0.132
  • Somme cumulée des substances pharmaceutiques quantifiées par plan d'eau et par prélèvement (intégré zone euphotique, intermédiaire et fond) sur l'année 2016
    Seuls les prélèvements présentant une somme >0,05 µg/l sont affichés
Out[5]:
Somme cumulée (µg/l)
Nom Substances quantifiées Date de prélèvement Echantillon Profondeur prélevée
Pierre-Châtel PHARMACEUTIQUES 2016-07-25 Intégré - 0.220
Charmine-Moux PHARMACEUTIQUES 2016-09-14 Fond 5.5 0.169
Chaillexon PHARMACEUTIQUES 2016-06-01 Fond 24 0.164
2016-09-25 Intégré - 0.153
Fond 21 0.124
Charmine-Moux PHARMACEUTIQUES 2016-07-19 Fond 11 0.117
Intégré - 0.080
2016-09-14 Intégré - 0.075
Chaillexon PHARMACEUTIQUES 2016-03-22 Fond 30 0.073
Entressen PHARMACEUTIQUES 2016-03-07 Fond 7 0.072
Léman PHARMACEUTIQUES 2016-05-09 Fond 300 0.071
2016-10-17 Fond 300 0.069
Chaillexon PHARMACEUTIQUES 2016-03-22 Intégré - 0.067
Allement PHARMACEUTIQUES 2016-05-23 Intégré - 0.067
Léman PHARMACEUTIQUES 2016-03-01 Fond 300 0.065
Chaillexon PHARMACEUTIQUES 2016-07-28 Fond 25 0.063
Intégré - 0.062
Charmine-Moux PHARMACEUTIQUES 2016-05-24 Intégré - 0.060
Entressen PHARMACEUTIQUES 2016-05-11 Intégré - 0.058
Fond 6.7 0.056
Léman PHARMACEUTIQUES 2016-05-09 Intermédiaire 200 0.055

Des produits phytosanitaires sont quantifiés sur 80% des plans d'eau (au moins une quantification). Il s'agit bien souvent de quantifications ponctuelles. Quatre plans d'eau affichent plus de 20 quantifications : la retenue du Salagou (31), le lac Léman (28), l'étang d'Entressen (23) et l'étang de Montaubry (22). Ces quantifications se répartissent sur de nombreuses substances différentes pour 3 d'entre-eux (7 à 8 substances), alors qu'elles sont surtout ciblées sur trois paramètres pour le lac Léman (1 herbicide et 2 métabolites d'herbicides).

Sur la retenue du Salagou, il s'agit surtout d'un herbicide (terbuthylazine) et de ses métabolites (terbuthylazine déséthyl et hydroxy) ainsi que de l'AMPA (métabolite de l'herbicide glyphosate). Ce plan d'eau est localisé dans l'Hérault en secteur majoritairement viticole. La terbuthylazine est un herbicide de la famille des triazines souvent utilisé pour le désherbage des sols viticoles. Cette substance est interdite d’utilisation en France depuis 2004.

Sur l'étang d'Entressen, l'herbicide glyphosate et son produit de dégradation l'AMPA concentrent la grande majorité des quantifications (65% des quantifications). L'étang d'Entressen est situé dans le département des Bouches du Rhône, à proximité d'Istres, dans la plaine de Crau. Il est alimenté par un système complexe de canaux et est aussi en lien avec la nappe de la Crau. Le glyphosate est un herbicide non sélectif largement utilisé en zones cultivées mais également pour le désherbage des allées, jardins publics et trottoirs. La dégradation d'autres produits que le glyphosate (notamment des détergents) peut aussi être à l'origine des détections d'AMPA dans les eaux. Toutefois, si l'on retrouve de l'AMPA et du glyphosate dans une même analyse (ce qui est le cas d'Entressen), en toute vraisemblance l'AMPA provient majoritairement de la dégradation de ce même glyphosate. Par ailleurs, la durée de vie de l’AMPA étant supérieure à celle du glyphosate, cela explique également pourquoi l'AMPA se rencontre plus fréquemment et à de plus fortes concentrations dans les analyses d'eaux.

Sur l'étang de Montaubry, plusieurs herbicides et métabolites d'herbicides sont quantifiés mais le plus grand nombre de quantifications est obtenu pour le formaldéhyde. Classé comme fongicide, il peut aussi être produit naturellement par dégradation de la matière organique en condition anoxique. Sa présence dans les eaux de plans d’eau, et particulièrement sur l’échantillon de fond des milieux aux eaux profondes dépourvues d’oxygène, peut donc s'expliquer en dehors de toute contamination anthropique. Les plus fortes concentrations observées en formaldéhyde sont obtenues sur l'étang de Montaubry (jusqu'à 11 µg/l). Les caractéristiques physico-chimiques de ce plan d'eau (richesse en matière organique, anoxie d'une grande partie de la colonne d'eau) peuvent expliquer une origine natuelle de cette substance dans le plan d'eau.

Tous plans d'eau confondus, l'AMPA est de loin la substance la plus fréquemment quantifiée sur les plans d'eau suivis en 2016 : 52 quantifications / 11 plans d'eau concernés.

En termes de somme cumulée de pesticides quantifiés sur l'année, les concentrations observées restent < 0,1µg/l pour 60% des plans d'eau. Cette concentration est proche de 1 µg/l pour les plans d'eau de Salagou et de Chaillexon et atteint 2,6 µg/l pour l'étang d'Entressen. Pour Entressen et Chaillexon, cette concentration cumulée est due en majeure partie aux valeurs mesurées en AMPA (respectivement 86% et 96%), alors que pour la retenue du Salagou, ce sont les valeurs en terbuthylazine et ses métabolites qui expliquent ce résultat (66%, l'AMPA ne contribuant que pour 21% de cette somme cumulée).
En termes de somme cumulée de pesticides quantifiés par échantillon, plus de 30% des échantillons dépassant une somme de 0,1 µg/l correspondent à l'étang d'Entressen (8 échantillons/25 échantillons concernés). Six de ces échantillons dépassent même 0,3 µg/l, illustrant l'importance de la contamination en pesticides sur ce plan d'eau.

Les 10 plus fortes concentrations mesurées en pesticides en 2016 correspondent à de l'AMPA (3 plans d'eau sont concernés : Entressen, Chaillexon et Charmines-Moux).

  • Nombre de quantifications de pesticides et nombre de substances différentes rencontrées par plan d'eau sur l'année 2016
Out[6]:
Nombre de quantifications Nombre de substances concernées
Nom
Salagou 31 7
Léman 28 3
Entressen 23 7
Montaubry 22 8
Charmine-Moux 12 6
Chaillexon 11 4
Chatelot 9 2
Allement 5 4
Bourget 5 4
Cize-Bolozon 4 2
Eaux Bleues 3 2
Chevril 2 2
Abbaye 1 1
Annecy 1 1
Nantua 1 1
Puyvalador 1 1
  • Liste des pesticides quantifiés par plan d'eau sur l'année 2016
Out[7]:
Nbr de quantifications
Nom Substance (USAGE)
Abbaye Formaldéhyde (FONGICIDES) 1
Allement 2 4 D (HERBICIDES) 1
AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 1
Foséthyl aluminium (FONGICIDES) 1
Métolachlore (HERBICIDES) 2
Annecy Formaldéhyde (FONGICIDES) 1
Bourget 2 6 Dichlorobenzamide (METABOLITES HERBICIDES) 1
AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 1
Diméthénamide (HERBICIDES) 1
Métolachlore (HERBICIDES) 2
Chaillexon AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 8
Asulame (HERBICIDES) 1
Formaldéhyde (FONGICIDES) 1
Glyphosate (HERBICIDES) 1
Charmine-Moux AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 5
Dicamba (HERBICIDES) 1
Dichlorprop (HERBICIDES) 1
Glyphosate (HERBICIDES) 1
Métolachlore (HERBICIDES) 2
Propiconazole (FONGICIDES) 2
Chatelot AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 8
Glyphosate (HERBICIDES) 1
Chevril Cyperméthrine (INSECTICIDES) 1
EthylèneThioUrée (MIXTE) 1
Cize-Bolozon AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 2
Métolachlore (HERBICIDES) 2
Eaux Bleues Formaldéhyde (FONGICIDES) 1
Métolachlore (HERBICIDES) 2
Entressen AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 8
Boscalid (FONGICIDES) 1
Flonicamid (INSECTICIDES) 3
Formaldéhyde (FONGICIDES) 1
Foséthyl aluminium (FONGICIDES) 2
Glyphosate (HERBICIDES) 7
Métaldéhyde (RODENTICIDES) 1
Léman 2 6 Dichlorobenzamide (METABOLITES HERBICIDES) 14
AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 9
Métolachlore (HERBICIDES) 5
Montaubry 1-(3-chloro-4-methylphenyl)uree (HERBICIDES) 1
2 4 MCPA (HERBICIDES) 1
AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 2
Formaldéhyde (FONGICIDES) 7
Foséthyl aluminium (FONGICIDES) 2
Glyphosate (HERBICIDES) 2
Métolachlore (HERBICIDES) 5
Trichlopyr (HERBICIDES) 2
Nantua AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 1
Puyvalador Formaldéhyde (FONGICIDES) 1
Salagou AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 7
Bentazone (HERBICIDES) 1
Foséthyl aluminium (FONGICIDES) 2
Glyphosate (HERBICIDES) 1
Terbuthylazine (HERBICIDES) 7
Terbuthylazine déséthyl (METABOLITES HERBICIDES) 7
Terbuthylazine hydroxy (METABOLITES HERBICIDES) 6
  • Liste des pesticides quantifiés tous plans d'eau confondus sur l'année 2016
Out[8]:
Nombre de quantifications Nombre de plans d'eau concernés
Substance (USAGE)
1-(3-chloro-4-methylphenyl)uree (HERBICIDES) 1 1
2 4 D (HERBICIDES) 1 1
2 4 MCPA (HERBICIDES) 1 1
2 6 Dichlorobenzamide (METABOLITES HERBICIDES) 15 2
AMPA (METABOLITES HERBICIDES) 52 11
Asulame (HERBICIDES) 1 1
Bentazone (HERBICIDES) 1 1
Boscalid (FONGICIDES) 1 1
Cyperméthrine (INSECTICIDES) 1 1
Dicamba (HERBICIDES) 1 1
Dichlorprop (HERBICIDES) 1 1
Diméthénamide (HERBICIDES) 1 1
EthylèneThioUrée (MIXTE) 1 1
Flonicamid (INSECTICIDES) 3 1
Formaldéhyde (FONGICIDES) 13 7
Foséthyl aluminium (FONGICIDES) 7 4
Glyphosate (HERBICIDES) 13 6
Métaldéhyde (RODENTICIDES) 1 1
Métolachlore (HERBICIDES) 20 7
Propiconazole (FONGICIDES) 2 1
Terbuthylazine (HERBICIDES) 7 1
Terbuthylazine déséthyl (METABOLITES HERBICIDES) 7 1
Terbuthylazine hydroxy (METABOLITES HERBICIDES) 6 1
Trichlopyr (HERBICIDES) 2 1
  • Les 10 plus fortes valeurs quantifiées en formaldéhyde sur l'année 2016
Out[9]:
Echantillon Valeur mesurée (µg/l) Substance (USAGE)
Nom Date de prélèvement
Montaubry 2016-09-12 Fond 11 Formaldéhyde (FONGICIDES)
2016-07-21 Fond 7 Formaldéhyde (FONGICIDES)
2016-05-25 Fond 5 Formaldéhyde (FONGICIDES)
Chaillexon 2016-06-01 Intégré 5 Formaldéhyde (FONGICIDES)
Montaubry 2016-03-09 Intégré 3 Formaldéhyde (FONGICIDES)
2016-03-09 Fond 2 Formaldéhyde (FONGICIDES)
2016-07-21 Intégré 2 Formaldéhyde (FONGICIDES)
2016-09-12 Intégré 2 Formaldéhyde (FONGICIDES)
Entressen 2016-09-26 Intégré 2 Formaldéhyde (FONGICIDES)
Puyvalador 2016-06-24 Fond 1 Formaldéhyde (FONGICIDES)
  • Somme cumulée des pesticides quantifiées par plan d'eau sur l'année 2016 (hors formaldéhyde)
Out[10]:
Somme cumulée (µg/l)
Nom Substances quantifiées
Entressen PHYTOSANITAIRES 2.606
Chaillexon PHYTOSANITAIRES 1.054
Salagou PHYTOSANITAIRES 0.975
Charmine-Moux PHYTOSANITAIRES 0.727
Montaubry PHYTOSANITAIRES 0.614
Chatelot PHYTOSANITAIRES 0.429
Léman PHYTOSANITAIRES 0.374
Chevril PHYTOSANITAIRES 0.134
Allement PHYTOSANITAIRES 0.097
Cize-Bolozon PHYTOSANITAIRES 0.075
Bourget PHYTOSANITAIRES 0.047
Nantua PHYTOSANITAIRES 0.026
Eaux Bleues PHYTOSANITAIRES 0.012
  • Somme cumulée en pesticides quantifiés par plan d'eau et par prélèvement (intégré zone euphotique, intermédiaire et fond) sur l'année 2016, hors formaldéhyde
    Seuls les prélèvements présentant une somme >0,1 µg/l sont affichés
Out[11]:
Somme cumulée (µg/l)
Nom Substances quantifiées Date de prélèvement Echantillon Profondeur prélevée
Entressen PHYTOSANITAIRES 2016-07-11 Intégré - 0.448
Fond 6.7 0.410
2016-05-11 Fond 6.7 0.362
2016-09-26 Fond 6.5 0.356
Chaillexon PHYTOSANITAIRES 2016-09-25 Intégré - 0.343
Entressen PHYTOSANITAIRES 2016-05-11 Intégré - 0.338
2016-09-26 Intégré - 0.334
Charmine-Moux PHYTOSANITAIRES 2016-09-14 Fond 5.5 0.329
Montaubry PHYTOSANITAIRES 2016-07-21 Intégré - 0.199
Chaillexon PHYTOSANITAIRES 2016-07-28 Intégré - 0.195
Entressen PHYTOSANITAIRES 2016-03-07 Intégré - 0.183
Fond 7 0.175
Salagou PHYTOSANITAIRES 2016-05-18 Intégré - 0.169
Chaillexon PHYTOSANITAIRES 2016-07-28 Fond 25 0.168
Charmine-Moux PHYTOSANITAIRES 2016-07-19 Fond 11 0.164
Salagou PHYTOSANITAIRES 2016-07-08 Intégré - 0.148
2016-02-18 Fond 49 0.135
2016-09-19 Fond 49 0.134
Montaubry PHYTOSANITAIRES 2016-09-12 Intégré - 0.132
Chaillexon PHYTOSANITAIRES 2016-09-25 Fond 21 0.128
Chevril PHYTOSANITAIRES 2016-07-28 Fond 120 0.127
Salagou PHYTOSANITAIRES 2016-07-08 Fond 50 0.121
Chatelot PHYTOSANITAIRES 2016-06-01 Fond 51.5 0.116
Salagou PHYTOSANITAIRES 2016-05-18 Fond 49 0.109
2016-09-19 Intégré - 0.101
  • Les 10 plus fortes valeurs quantifiées en pesticides sur l'année 2016
Out[12]:
Echantillon Valeur mesurée (µg/l) Substance (USAGE)
Nom Date de prélèvement
Entressen 2016-07-11 Intégré 0.414 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
Chaillexon 2016-09-25 Intégré 0.343 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
Entressen 2016-07-11 Fond 0.342 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
Charmine-Moux 2016-09-14 Fond 0.329 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
Entressen 2016-05-11 Fond 0.319 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
2016-09-26 Fond 0.312 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
2016-09-26 Intégré 0.276 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
2016-05-11 Intégré 0.257 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
Chaillexon 2016-07-28 Intégré 0.174 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)
2016-07-28 Fond 0.168 AMPA (METABOLITES HERBICIDES)

Les stimulants sont quantifiés sur la totalité des plans d'eau (20/20). Ce groupe comprend la caféine (stimulant présent dans le café, le thé, certains sodas), la nicotine (stimulant du tabac) et la cotinine (produit de dégradation de la nicotine par le foie). Caféine et cotinine peuvent être considérés comme des indicateurs de pollution des eaux par les rejets d'eau usées domestiques. La quantification de nicotine dans le milieu aquatique peut être liée directement à la dégradaion des mégots de cigarettes jetés dans l'environnement, contaminant le milieu naturel et les rejets d'eaux pluviales.

Les Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont quantifiés sur 90% des plans d'eau mais 2 plans d'eau totalisent 50% des quantifications. Il s'agit des plans d'eau de Chaillexon et Châtelot (également surnommé lac de Moron), deux plans d'eau en continuité sur le cours du Doubs. Les HAP sont responsables du classement en mauvais état chimique du plan d'eau de Chaillexon en 2016 (cf. explications dans la partie consacrée à l'Etat chimique).

La retenue de Charmines-Moux affiche également un nombre de quantification relativement important. Pour cette dernière, le trafic routier de la route départementale semble pouvoir expliquer cette contamination (la route départementale enjambant le plan d’eau au niveau du site de réalisation des prélèvements).

Parmi les 10 plus fortes concentrations mesurées en HAP, il n'est ainsi pas surpenant de retrouver à plusieurs reprises le lac de Chaillexon (7 valeurs sur les 10). Il est par contre plus étonnant de retrouver en tête de ce classement le lac d'Entressen qui ne compte pas un nombre de quantification élevé en HAP sur l'année. La substance en cause est par ailleurs assez inhabituelle : l'acénaphtylène (unique quantification du suivi 2016). Cette contamination isolée est donc surprenante.
Il est également intéressant de noter que les 10 plus fortes valeurs en HAP sont obtenues systématiquement sur les échantillons de fond. Ces substances, très peu solubles dans l'eau, vont pour partie s’adsorber aux matières en suspension puis sédimenter, ce qui explique leur présence en plus forte concentration sur les eaux de fond de plan d'eau.

  • Nombre de quantifications de HAP et nombre de substances différentes rencontrées par plan d'eau sur l'année 2016
Out[13]:
Nombre de quantifications Nombre de substances concernées
Nom
Chaillexon 40 9
Chatelot 35 8
Charmine-Moux 20 8
Abbaye 7 4
Chalain 5 1
Entressen 4 2
Nantua 4 2
Montaubry 4 1
Val 4 1
Cize-Bolozon 4 4
Chevril 4 1
Léman 3 1
Pierre-Châtel 3 1
Salagou 3 1
Coiselet 3 2
Allement 2 2
Eaux Bleues 2 1
Annecy 1 1
  • Les 10 plus fortes valeurs quantifiées en HAP sur l'année 2016
Out[14]:
Echantillon Valeur mesurée (µg/l) Substance
Nom Date de prélèvement
Entressen 2016-07-11 Fond 0.018 Acénaphtylène
Chaillexon 2016-07-28 Fond 0.015 Fluoranthène
2016-03-22 Fond 0.013 Fluoranthène
2016-09-25 Fond 0.012 Fluoranthène
2016-09-25 Fond 0.011 Pyrène
2016-07-28 Fond 0.011 Pyrène
Entressen 2016-09-26 Fond 0.011 Naphtalène
Chaillexon 2016-07-28 Fond 0.010 Benzo (a) Pyrène
2016-03-22 Fond 0.010 Pyrène
Charmine-Moux 2016-09-14 Fond 0.008 Pyrène