2. Les éléments de qualité

2.2 La physico-chimie

2.2.1. Les éléments physico-chimiques généraux

Actuellement, seuls deux éléments de qualité sont pris en compte dans l'évaluation de l'état des paramètres physico-chimiques généraux :

  • L'élément de qualité "concentration en nutriments" constitué des paramètres phosphore total (médiane), ammonium (max) et nitrates (max);
  • L'élément de qualité "transparence", composé d'un seul paramètre, la profondeur de disparition du disque de secchi.

Les valeurs seuils de classes d'état définies pour ces différents paramètres sont spécifiques à chaque plan d'eau et dépendent de la profondeur moyenne du plan d'eau.

Les paramètres physico-chimiques 2016 en termes de classes d'état et résultats des suivis antérieurs

Out[4]:
Etat NO3 Etat NH4 Etat Ptot Etat Transp
Abbaye 2010 TB TB TB TB
Abbaye 2013 TB TB TB TB
Abbaye 2016 TB TB TB TB
Alesani 2007 B MAUV MOY TB
Alesani 2010 B TB TB TB
Alesani 2013 B MOY TB TB
Alesani 2016 B MOY TB TB
Allement 2010 TB TB B TB
Allement 2013 TB TB TB TB
Allement 2016 TB TB TB B
Allos 2005 TB TB TB TB
Allos 2006 TB TB TB TB
Allos 2007 TB TB TB TB
Allos 2013 TB B TB TB
Allos 2016 TB TB TB TB
Annecy 2010 TB TB TB TB
Annecy 2016 TB TB TB TB
Bourget 2010 MOY TB TB TB
Bourget 2013 MOY TB TB TB
Bourget 2016 B TB TB TB
Chaillexon 2007 TB TB MOY B
Chaillexon 2010 TB MOY MOY TB
Chaillexon 2013 TB B B TB
Chaillexon 2016 TB MOY MOY B
Chalain 2007 B TB TB TB
Chalain 2010 B TB TB TB
Chalain 2013 B TB TB TB
Chalain 2016 B TB TB TB
Charmine-moux 2010 TB B MED B
Charmine-moux 2013 TB TB TB MOY
Charmine-moux 2016 TB TB B B
Châtelot 2010 TB B MED B
Châtelot 2013 TB B MOY B
Châtelot 2016 TB B B MOY
Chevril 2009 TB TB TB Ex. Loc.
Chevril 2016 TB TB TB Ex. Loc.
Cize-Bolozon 2010 TB TB B TB
Cize-Bolozon 2013 TB TB TB TB
Cize-Bolozon 2016 TB TB TB TB
Coiselet 2010 TB B B TB
Coiselet 2013 TB TB TB TB
Coiselet 2016 TB TB TB TB
Eaux bleues 2010 B TB TB TB
Eaux bleues 2013 MOY TB TB TB
Eaux bleues 2016 MOY TB TB TB
Entressen 2007 TB TB MAUV MAUV
Entressen 2010 B TB MAUV MAUV
Entressen 2013 TB TB MAUV MAUV
Entressen 2016 TB TB MAUV MAUV
Esparron 2007 TB TB MOY TB
Esparron 2013 TB TB TB TB
Esparron 2016 TB TB TB TB
Lanous 2007 B B TB TB
Lanous 2013 TB TB TB TB
Lanous 2016 TB TB TB TB
Léman 2010 B TB MOY TB
Léman 2016 MOY TB B TB
Montaubry 2007 B TB MAUV B
Montaubry 2013 B MAUV MAUV MOY
Montaubry 2016 B TB MOY B
Nantua 2007 B B TB TB
Nantua 2010 B TB B TB
Nantua 2013 B MOY TB TB
Nantua 2016 MOY TB TB TB
Pierre-Chatel 2007 TB B TB TB
Pierre-Chatel 2010 TB MOY TB TB
Pierre-Chatel 2013 B TB TB TB
Pierre-Chatel 2016 TB TB TB TB
Puyvalador 2010 TB TB B TB
Puyvalador 2013 TB MED B MOY
Puyvalador 2016 TB TB B MOY
Roselend 2007 TB TB TB TB
Roselend 2013 TB B TB TB
Roselend 2016 TB TB TB TB
Saint-Cassien 2007 B TB TB TB
Saint-Cassien 2013 B TB TB TB
Saint-Cassien 2016 TB TB TB TB
Sainte-Croix 2007 TB TB TB TB
Sainte-Croix 2013 TB B TB TB
Sainte-Croix 2016 TB TB TB TB
Salagou 2010 TB TB B TB
Salagou 2013 TB TB TB TB
Salagou 2016 TB TB TB TB
Serre-Ponçon 2007 B TB MOY TB
Serre-Ponçon 2013 B TB TB TB
Serre-Ponçon 2016 B TB TB TB
Tolla 2007 MOY TB TB TB
Tolla 2010 B TB TB TB
Tolla 2013 B TB TB TB
Tolla 2016 B TB TB TB
Val 2010 MOY TB TB TB
Val 2013 B MOY TB TB
Val 2016 B TB TB TB

Le paramètre nitrates est en état moyen sur trois plans d'eau (Eaux bleues, Léman et Nantua). Pour les Eaux bleues, il s'agit d'un déclassement récurrent, déjà observé lors du dernier suivi de 2013. Cette ancienne gravière, créée dans les années 1970, est située le long du canal de Jonage à Meyzieu, dans l’Est lyonnais. Elle est intégrée au Grand Parc de Miribel-Jonage et est alimitée par la nappe alluviale du Rhône. Les teneurs observées sont donc directement liées à la nappe du Rhône. L'application de la règle d'assouplissement du paramètre déclassant pour l'élément de qualité nutriments conduit au final à ne classer en état moyen que les lacs de Nantua et du Léman.

Le paramètre ammonium est généralement classé en très bon état sur les suivis 2016. Seul le lac de Chaillexon et la retenue d'Alesani n'atteignent pas le bon état pour ce paramètre et sont classés en état moyen. La règle d'assouplissement n'est ici pas appliquée :

  • pour Alesani, la concentration en ammonium est très proche du seuil état moyen/état médiocre;
  • d'autres paramètres de l'EQ nutriments sont classés en état moyen pour Chaillexon.

Le paramètre phosphore total affiche une classe inférieure au bon état pour trois plans d'eau : Montaubry et Chaillexon sont classés en état moyen et l'étang d'Entressen est classé en mauvais état pour la quatrième année consécutive. Les concentrations en éléments phosphorés sont excessives sur ce plan d'eau, ce qui stimule le développement de la biomasse algale. Le milieu n'est ainsi pas limité en ressources nutritives. L'assouplissement n'est applicable ni pour Chaillexon (cf. point précédent), ni pour Montaubry, les autres éléments biologiques (phytoplancton) n'atteignant pas le bon état.
Le bon état obtenu sur ce paramètre pour les retenues de Puyvalador et de Charmines-Moux peut paraître surévalué, les teneurs en phosphore observées sur certaines campagnes du suivi annuel (fin de période estivale) témoignant de la présence d'une source de phosphore relativement importante dans le milieu aquatique.

Le paramètre transparence est classé en état inférieur à bon pour trois plans d'eau : Châtelot, Puyvalador et Entressen. Pour les deux premiers, ce paramètre est classé en état moyen. L'étang d'Entressen, de la même manière que pour le paramètre phosphore total, affiche une mauvaise classe d'état pour la transparence. Cette évaluation est cohérente avec le déclassement en mauvais état de l'élément de qualité nutriments et de l'élément de qualité biologique phytoplancton. Les valeurs de transparence observées sur ce plan d'eau ne dépassent pas les 70 cm sur l'année et même les 30 cm pour les campagnes de juillet et septembre, exprimant l'importance des développements algaux sur ce plan d'eau.
Le paramètre transparence n'est pas pris en compte sur tous les plans d'eau (exception locale : Ex. Loc. dans le tableau), les faibles valeurs parfois obtenues étant influencées par d'autres facteurs (turbidité naturelle) et n'illustrant pas une altération de l'état du milieu (cf. relation phytoplancton/transparence abordée dans la partie phytoplancton).