GLOSSAIRE

Etat écologique

L'état écologique s'applique aux cours d'eau et aux plans d'eau. Il est établi à partir des différents éléments de qualité physico-chimiques et biologiques recueillis dans le cadre du programme de surveillance des eaux superficielles. L'état écologique comporte 5 classes :

  • Etat très bon : couleur bleue
  • Etat bon : couleur verte
  • Etat moyen : couleur jaune
  • Etat médiocre : couleur orange
  • Etat mauvais : couleur rouge

Etat chimique

L'état chimique s'applique à l'ensemble des milieux (cours d'eau, plans d'eau et eaux souterraines), mais n'a pas la même définition suivant que l'on s'adresse aux eaux superficielles ou aux eaux souterraines.

Pour les eaux superficielles (cours d'eau et plans d'eau), il est établi à partir d'une liste finie de substances appelées substances prioritaires (SP) et substances dangereuse prioritaires (SDP) pour lesquelles des normes de qualité environnementales (NQE) sont définies.

Pour les eaux souterraines, il est établi à partir d'une liste finie de paramètres physico-chimiques, de micropolluants organiques et minéraux, et à partir de l'ensemble des substances actives pesticides mesurées (métabolites pertinents compris).

L'état chimique ne comporte que 2 classes :

  • Etat bon : couleur bleue (les concentrations des paramètres mesurés sont toutes inférieures aux NQE)
  • Etat mauvais (cours d'eau et plans d'eau) ou médiocre (eaux souterraines) : couleur rouge (la concentration d'au moins un paramètre dépasse une NQE)

Zone euphotique

La zone euphotique est la zone aquatique comprise entre la surface et la profondeur maximale d'un lac, exposée à une lumière suffisante pour que la photosynthèse se produise.

Hypolimnion

L'hypolimnion résulte de la stratification thermique des eaux d'un lac. C'est la couche thermique la plus profonde, aux eaux généralement froides et de température relativement stable.

Substances Pertinentes A Surveiller (SPAS)

La notion de « substances pertinentes à surveiller » – introduite pour la première fois dans l’arrêté « surveillance » du 25 janvier 2010 – permet d’étendre la surveillance au titre de la DCE au-delà des substances pour lesquelles des normes de qualité environnementale (NQE) sont fixées (c'est-à-dire, les substances prioritaires et prioritaires dangereuses définies au niveau communautaire et les polluants spécifiques de l’état écologique). L'objectif premier et général de la mise en œuvre de la surveillance des substances pertinentes est d’acquérir de l’information sur les niveaux d’occurrence afin de pouvoir préciser le risque posé par ces dernières sur les ressources aquatiques.

RCS Pesticides

Un quart des stations du Réseau de Contrôle de Surveillance doit faire l'objet d'un suivi des pesticides une fois tous les 3 ans. Ces stations, pour être représentatives de la qualité des eaux vis à vis des pesticides, ont été sélectionnées aléatoirement au sein du RCS.

Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)

Les HAP sont des substances principalement générées par des processus de combustion incomplète de la matière organique à haute température. Les principales origines de ces composés sont la combustion du carburant automobile, la combustion domestique (charbon, bois…), la production industrielle (aciéries, alumineries…), la production d’énergie (centrales électriques fonctionnant au pétrole ou au charbon…) ou encore les incinérateurs.

Beine lacustre

La beine est la zone du lac qui s’étend du rivage vers le large, formant une terrasse littorale immergée à faible pente.