1. L'état des cours d'eau

1.1 L'état écologique

L’état écologique est la résultante de l’ensemble des éléments de qualité physicochimiques (4 éléments de qualité + polluants spécifiques) et biologiques (4 éléments de qualité).

La vie aquatique, élément déterminant de l’état écologique.

Par construction, les états médiocre et mauvais reflètent une dégradation marquée des éléments biologiques. En 2017, ces états se cantonnent au bassin Rhône-Méditerranée et sont principalement le reflet d'une altération de la vie piscicole. Tous réseaux de mesure confondus, sur les 128 stations en état médiocre ou mauvais, les 2 tiers présentent également des résultats physicochimiques dégradés. Aujourd'hui, les principales causes de dégradation de l’état des eaux sont les atteintes à la morphologie (75% des masses d'eau de surface n'ayant pas atteint le bon état ont au moins un problème de morphologie ou de continuité). Ces altérations diminuent les potentialités écologiques des rivières et rendent celles-ci plus fragiles aux agressions qu’elles subissent. Cela se traduit concrètement par des communautés biologiques fragilisées et, dans les cas les plus graves, par la disparition d’espèces.

Sur les 7 stations en très bon état, 6 sont situées sur le bassin de Corse :

Station Département Station Département
GOLO A ALBERTACCE 2B VALDU MALU A PERI 2A
FIUMORBO A GHISONI 2B RUISSEAU DE ST-ANTOINE A ZONZA 2A
TARAVO A CASALABRIVA 2A TARAVO A URBALACONE 2A
VALBOIS A CLERON 25

Les dispositifs de surveillance mis en place dans le cadre de la DCE mettent en évidence une amélioration de la qualité des eaux depuis le début des années 2010:

- sur le réseau de contrôle de surveillance, représentatif de la qualité globale des bassins Rhône-Méditerranée et de Corse, le nombre de stations en état médiocre à mauvais diminue au profit des stations en état moyen ;

- sur le contrôle opérationnel, représentatif des masses d'eau soumises à des pressions, le nombre de station en bon état augmente, preuve que les mesures mises en place sur les cours d'eau les plus dégradés portent leurs fruits.

Out[6]: